Les effets du ronflement à long terme

Un léger ronflement peut paraître rassurant, tel un murmure. Cependant, dans la plupart des cas, lorsqu’on parle de ronflement, on parle d’un bruit irritant et agaçant qui peut gâcher votre nuit et celle de votre conjoint. Le ronflement, aussi appelé ronchopathie, est le plus souvent causé lors de l’inspiration, lorsque le palais mou vibre. Les muscles de la gorge, se relâchent lors du sommeil, obstruant ainsi les voies aériennes. Malgré que le ronflement ne soit pas considéré en tant que tel, un problème de santé, ses conséquences, à long terme, sur la qualité de sommeil du ronfleur et de son partenaire ne sont pas à prendre à la légère. Le ronflement permanent constitue un risque réel pour la santé.

Le corps n’arrive pas à guérir les lésions des voies respiratoires

En dehors du risque d’apnée du sommeil, de plus en plus de chercheurs, clament que le ronflement provoque à long terme des lésions neuromusculaires des voies respiratoires supérieures. Des travaux ont démontré qu’un ronflement répétitif provoque une perte de nerfs et de masse musculaire au niveau du palais mou et que le corps ne parvient pas à s’auto guérir, ce qui entraîne une structure musculaire anormale. Les vibrations récurrentes liées au ronflement empêchent cette guérison.

Le risque cardiovasculaire lié à l’apnée du sommeil

Tant que le ronflement est occasionnel et léger, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Par contre, s’il s’accompagne de pauses respiratoires, alors il constitue un risque pour la santé. Vous être peut être en train de faire de l’apnée du sommeil. Dans ce cas, il faut consulter votre médecin. Un des impacts connus des apnées du sommeil est le retentissement sur le système cardiovasculaire. Le manque d’oxygène dans le sang oblige le cœur à travailler plus, et donc à se fatiguer plus vite.

Le risque lié à la baisse de vigilance causé par la somnolence

Si vous vous réveillez le matin et que vous avez l’impression que, malgré vos 8 heures de sommeil, vous n’avez pas assez dormi, vous avez peut être passé votre nuit à ronfler! Lorsque le sommeil n’est pas réparateur, vous passez votre journée à somnoler. Le manque de sommeil aurait d’ailleurs des effets similaires à l’alcool : baisse des réflexes, diminution du champ de vision, problèmes à se concentrer, problèmes à prendre des décisions, etc. Vous vous mettez même en risque de vous blesser ou d’être impliqué(e) dans un accident de la circulation.

Le risque de baisse du moral et de dépression

Le ronflement chronique n’a malheureusement pas que des répercussions physiologiques. Il peut aussi avoir un retentissement psychologique important. Des études ont lié le ronflement chronique au risque de baisse du moral et de dépression. En effet, se réveiller fatigué(e) tous les jours, influe sur nos pensées et notre manière de gérer le quotidien.

Les effets du ronflement sur la vie de couple

Vos ronflements n’affectent malheureusement pas que la qualité de votre sommeil. En effet, un ronflement modéré peut atteindre 45 à 60 décibels, soit le niveau sonore de la voix lors d’une conversation normale. Un ronflement sévère peut dépasser les 95 décibels, équivalent à une route à trafic intense ou encore une tondeuse à gazon !
Si, comme moi, vous avez partagé votre lit avec une personne qui ronfle, tous les soirs sans exception, alors vous avez surement dormi avec des bouchons d’oreilles. Les nuits où les ronflements étaient sévères, je me réveillais presque toutes les cinq ou dix minutes, pour réveiller mon conjoint et lui demander de changer de position. De plus, certains soirs, je perdais un de mes bouchons et devais me réveiller pour en porter un nouveau. Je vous laisse imaginer mon humeur, lorsque le réveil sonnait le matin.

Le risque du ronflement chronique sur le cerveau

Le ronflement aurait des conséquences sur le cerveau. Selon les chercheurs, les perturbations de la respiration pendant le sommeil peuvent affecter le cerveau, à cause du manque d’oxygène. Ils ont constaté que des personnes souffrant d’apnée du sommeil, même légère, ont tendance à développer des troubles de la mémoire et à présenter des signes de déficience cognitive légère. Les conséquences de tels troubles peuvent se faire ressentir non seulement au travail, mais également dans la vie sociale et la vie de famille.

 

Des changements de style de vie peuvent aider à diminuer les ronflements chez certains. Pour d’autres, le recours à des solutions et remèdes anti ronflement est indispensable pour retrouver un sommeil paisible et réparateur.